×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 768
JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 766
JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 764

La structure : point faible des entrepôts logistiques

Entrepôt LogistiqueSelon une analyse du cabinet Chevreuse Courtage, spécialisé dans l’assurance de la construction, 52 % des sinistres affectant les entrepôts logistiques sont des sinistres dits de structures qui concernent le sol (dallage), les fondations ou l’élévation des murs. Ils relèvent principalement d’un défaut de conception et/ou d’exécution. Le second facteur concerne la toiture et porte sur l’étanchéité du bâtiment, une cause de rupture d’exploitation.


L’adéquation à la fonction

Un bâtiment mal adapté à son usage subira de la part de ses utilisateurs des dégradations d’autant plus importantes qu’ils s’y sentiront mal à l’aise. De même, les équipements techniques s’ils sont sollicités dans des conditions différentes que celles pour lesquelles ils ont été choisis, subiront une usure prématurée. Le cabinet Chevreuse Courtage constate une tendance à la distorsion entre la construction du bâtiment, conçu pour répondre à un besoin spécifique et l’utilisation réelle qui en est faite au quotidien. Or, si l’usage anormal du bâtiment est avéré en cas de sinistre, cela constitue un facteur d’exclusion et peut entrainer un refus de garantie de la part des compagnies d’assurance.

Ces inconvénients peuvent être évités par l’analyse réaliste de l’usage auquel l’équipement est destiné, l’étude complète des sols jusqu’au G2, le respect précis du cahier des charges et la mise en œuvre de solutions susceptibles de s’adapter en cas d’évolution. La recherche abusive d’économie peut par ailleurs générer de nouveaux aléas (cf : rogner sur l’épaisseur du dallage prévu initialement).

La meilleure garantie : le respect des conditions d’utilisation

Le cabinet encourage les investisseurs, propriétaires de plate-forme logistique, à faire preuve prudence et à veiller à ce que les clauses d’utilisation notifiées dans les cahiers des clauses techniques particulières (CCTP) soient reprises dans le contrat de bail.

Comme aime à le rappeler Evrard de Villeneuve, Président et fondateur du cabinet Chevreuse Courtage « chacun doit être rigoureux dans son métier. Si la plateforme est construite hors des zones sensibles, avec des matériaux adaptés, dans le stricte respect du cahier des charges et que les conditions d’utilisation initiales sont appliquées, les aléas sont amoindris ».

 

Author’s Posts

  • CMA CGM : Un projet ambitieux...

    La Tour CMA CGM abrite le sièg...

    Déc 18, 2010

  • SM le Roi inaugure le Centre de Surveillance du trafic maritime de Tanger, d'un coût global de 50 millions de DH

    SM le Roi inaugure le Centre de Surveillance du trafic maritime de Tanger, d'un coût global de 50 millions de DH
    ...

    Déc 13, 2010

  • Maersk Line confirmée comme le Transporteur Maritime le plus fiable

    Pendant le troisième trimestr...

    Déc 12, 2010

  • CMA CGM : Les conteneurs sous surveillance

    Depuis le début de l'année, le groupe marit...

    Jui 08, 2010

  • L'Espagne maritime et portuaire

    Port de Barcelonne

    Please insert your API key for mailchimp.

    Image