Maroc-UE: Bilan du Sommet

Sommet UE-MarocGranade a accueilli ce week-end le premier sommet économique entre l'UE et le Maroc pour discuter des perspectives du marché marocain dans les énergies renouvelables, les transports, la logistique et l'infrastructure.

Les deux parties ont promis d'intensifier les négociations sur l'assouplissement des restrictions commerciales, élaborer des réseaux transeuropéens de transport et d'énergie, et de coopérer dans le développement des énergies renouvelables. Les dirigeants ont également discuté de l'immigration et le conflit au Moyen-Orient. Son objectif immédiat est de discuter de l'UE-Maroc, de la coopération économique dans des domaines spécifiques, tandis que son objectif à long terme est de mettre en place un espace économique commun.

Le président de la CEOE et son homologue marocain ont été chargés de présenter les conclusions de cette réunion qui a rassemblé près de 400 entrepreneurs européens et marocains.

Parmi les conclusions le Maroc est invité à améliorer la réglementation sur l'investissement, à créer des infrastructures portuaires modernes, fournir des services de transport amélioré, ou encore la créer un corridor ferroviaire et maritime de marchandises entre le Maghreb et l'Europe.

Cette réunion économique a été clôturée par le Président de la Commission européenne et le président du gouvernement espagnol.

José Manuel Barroso a invité les employeurs à maintenir un dialogue permanent avec les autorités. Le Premier ministre marocain Abbas El Fassi, a exprimé son espoir que les idées de cette réunion se traduisent en projets. Pour sa part, le président du gouvernement espagnol a déclaré que ce qui est important pour le Maroc, l'est pour l'Espagne.

L'Espagne a fait de grands efforts pour organiser le sommet UE-Maroc, espérant que le sommet permettra de servir de pont entre l'UE et l'Afrique.

Author’s Posts

  • Casablanca, la logistique urbaine au coeur de la transformation