Douanes : le Maroc à l’honneur à la 9e Convention France-Maghreb

Douane au Maroc« Les Douanes du Maroc sont les premières dans le monde arabe à avoir mis en place un Extranet permettant de dédouaner des marchandises à distance », expliquait, le 22 janvier, Mohamed El Ouahdoudi, le président de la Convention France Maghreb (CFM).

Une spécificité qui justifie que, dans le cadre de la 9e convention, le 5 février prochain, au centre de conférences du terminal sud de l’aéroport d’Orly, les Douanes marocaines reçoivent un Trophée de la diversité « pour leur contribution à la modernisation de l’économie et la lutte contre la corruption », précise Mohamed El Ouahdoudi. Surtout que l’exemple marocain intéresse l’Algérie et la Tunisie.

Les Douanes tunisiennes et algériennes se sont ainsi déplacées chez leur voisin pour jauger le nouveau système et des experts marocains se sont également rendus à Tunis et Alger. Depuis quelques mois, les marchandises qui arrivent dans le Royaume chérifien sont acheminées vers leurs destinations finales « et ce n’est qu’à posteriori que les Douanes effectuent un contrôle », souligne le président de la CFM. De leur côté, les Douanes algériennes testeraient, à l’heure actuelle, l’Extranet pour le dédouanement.

« Tout ce qui permet de fluidifier les échanges sera favorable au commerce de la France avec le Maghreb, qui est sa première région cliente hors OCDE », se félicite Mohamed El Ouahdoudi. Avec les cinq Etats membres de l’Union du Maghreb arabe (UMA), la France a réalisé environ 43 milliards d’euros d’échanges en 2008, dont plus de 15 millions à l’export, d’après le spécialiste des statistiques Global Trade Information (GTI). Son commerce a ainsi dépassé la barre des 15 milliards avec l’Algérie, s’est élevé à 10,5 milliards avec le Maroc et la Tunisie et atteint près de 6 milliards avec la Libye et moins de un milliard avec la Mauritanie.

 

Author’s Posts

  • Casablanca, la logistique urbaine au coeur de la transformation