La logistique parie sur la formation

La logistique parie sur la formation

FormationLe niveau des diplômes exigé à l'embauche augmente. La profession maintient son effort de formation.

Le secteur de la logistique semble avoir réalisé son adaptation à la crise. Les recrutements, même modestes, semble reprendre, indique la dernière étude de l'AFT-IFTIM, spécialiste de la formation continue et initiale du secteur. Celle-ci note que, dans ce contexte de raréfaction des recrutements, les profils qualifiés sont privilégiés.

"Pour les recrutements de techniciens et agents de maîtrise, 75% des établissements de plus de 100 salariés mettent en avant comme critère de recrutement la formation logistique, souligne l'AFT-IFTIM. Pour les métiers commerciaux, le pourcentage d’établissements tenant compte, dans les recrutements, de formations spécifiques à la logistique augmente de 25 points pour les établissements de 100 salariés et plus.
Lors d'un recrutement de cadre, les professionnels donnent la préférence, comme l’an dernier, aux sortants de formation Bac + 4 et Bac + 5. Pour les techniciens et agents de maîtrise, les recruteurs plébiscitent les formations à niveau de sortie Bac +2 et plus. Pour les employés, c'est le Bac Pro logistique, le BEP Logistique et Commercialisation et le CAP Agent d’Entreposage et Messagerie qui ont la faveur des employeurs.

L'effort de formation continue de la profession est maintenu : 69% des établissements de 100 salariés et plus ont continué, malgré la crise, à envoyer les salariés de la logistique en formation continue. Cependant, les cadres et les techniciens/agents de maîtrise de la logistique en ont moins bénéficié.

Les formations "qualité" et "développement durable" ont le vent en poupe pour le personnel d’encadrement et qui se rajoutent aux classiques consacrés à la réglementation, à la sécurité et aux techniques de management, talonnés par la logistique internationale et européenne.

latribune.fr

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS