Contrat-programme Etat-CGEM

Contrat-programme Etat-CGEM

Photo : img715.imageshack.usDans une présentation, faite devant S.M. le Roi lors de la cérémonie de présentation de cette nouvelle Stratégie, tenue mardi à Mohammedia, sous la présidence du Souverain, M. Horani a évoqué la réalité et les perspectives du secteur logistique et sa relation avec le développement économique, affirmant que l'économie nationale enregistre, sous le règne de S.M. le Roi, un essor appréciable, particulièrement dans le domaine des infrastructures et des transports.

Parallèlement, le Royaume a franchi d'importantes étapes, en matière de réformes et de libéralisation, avec l'ouverture du secteur des transports à la concurrence et la lutte contre les pratiques spéculatives dans le secteur de la logistique, a-t-il poursuivi.

Le développement de ce secteur est devenu aujourd'hui une priorité stratégique pour le renforcement de la compétitivité de l'économie nationale, la réalisation du progrès économique, social et humain, a-t-il ajouté, soulignant que la stratégie de développement du secteur logistique s'inscrit en parfaite harmonie avec les stratégies sectorielles, lancées sous l'impulsion du Souverain (Maroc vert, Emergence, Rawaj, Halieutis, stratégie énergétique, etc.). Pour assurer leurs chances de réussite, ces différents programmes doivent être accompagnés d'un secteur logistique d'une grande efficience, qui répond aux nouveaux besoins de base en matière de services logistiques intégrés et aux attentes de l'économie nationale en général, a-t-il relevé, ajoutant que cette stratégie vise la consécration du Maroc comme destination privilégiée pour les investissements extérieurs, l'amélioration de la compétitivité commerciale du Royaume, lié par des accords de libre-échange avec plusieurs pays et ensembles.

Evoquant les objectifs de cette stratégie, M. Horani a cité la réduction des coûts logistiques, qui seront ramenés de 20% du PIB à 15% en 2015, soit le même ratio que dans les pays émergents.

Cette stratégie aura également des retombées positives sur l'économie nationale avec une amélioration de la croissance économique, une rationalisation des flux de transport (-30%), une baisse de 35% des émissions de CO2, la décongestion du trafic routier.

Sur hautes instructions royales et dans le cadre d'une gestion commune entre le secteur public et le secteur privé, le développement d'un réseau national intégré de plateformes logistiques permettra une meilleure gestion des flux des marchandises par leur massification, leur stockage et leur transport de façon optimale et l'émergence d'opérateurs logistiques nationaux intégrés aptes à relever les défis de la compétitivité, à travers l'ouverture de chantiers transversaux pour restructurer le tissu des transporteurs routiers et développer des compétences et la chaîne des services relative au commerce extérieur, a-t-il indiqué.

La logistique du commerce extérieur du Royaume a connu un saut qualitatif suite aux réalisations importantes enregistrées par le Maroc, a souligné M. Horani, citant notamment dans ce cadre la modernisation du système douanier et la libéralisation du secteur portuaire, la rationalisation du trafic maritime, le développement du transport routier des marchandises, ce qui a permis au Maroc de développer un secteur logistique compétitif au niveau méditerranéen capable de se positionner sur les marchés internationaux.

Concernant le développement de compétences, M. Horani a indiqué qu'il a été procédé à la mise en place d'un plan de formation dans les métiers de la logistique qui profitera à des dizaines de milliers de jeunes ce qui permettra la création de davantage de postes d'emploi.

De grands espoirs sont fondés sur cette stratégie, concrétisée aujourd'hui, par la signature devant le Souverain, de son contrat-programme dont la mise en œuvre sera assurée par l'Agence marocaine de développement de la logistique, a-t-il conclut.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS