L'impact à long terme de l'autoroute Marrakech-Agadir s'inscrit dans la liaison Europe- Afrique (directeur ADM)

L'impact à long terme de l'autoroute Marrakech-Agadir s'inscrit dans la liaison Europe- Afrique (directeur ADM)
M'Zoudia (province de Chichaoua) - L'impact à long terme sur l'économie et le tourisme de l'autoroute Marrakech-Agadir, inaugurée par SAR le Prince Moulay Rachid, lundi dans la commune de M'Zoudia, dépasse la perspective régionale, car il s'inscrit dans la liaison Europe-Afrique et l'autoroute maghrébine, a souligné M. Othmane Fassi Fihri, directeur des Autoroutes de Maroc (ADM).

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Fassi Fihri a fait observer que c'est la première fois, qu'une autoroute d'une importante longueur (225 kilomètres), a été lancée au Maroc en une seule fois, précisant qu'il fallait dynamiter et excaver 65 millions m3 de terrassement et 16 millions m3 de rochers, tout en utilisant des techniques de pointe pour les stabiliser.

Evoquant l'impact de ce projet de grande envergure sur l'environnement, M. Fassi Fihri a noté que le tracé de cet axe autoroutier a été prévu pour mieux s'intégrer dans le paysage et son environnement.

"Concernant l'arganier, nous avons conclu une convention avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et la Lutte contre la Désertification, pour compenser trois fois les arbres arrachés en réunissant toutes les conditions pour assurer le succès des opérations de plantation", a-t-il dit, précisant qu'il a été procédé jusqu'à présent à la plantation de 120.000 arbres.

D'un point de vue environnemental, les concepteurs de ce projet ont changé le tracé de cette autoroute pour préserver la Vallée de Zaouiat Ait Mellal, considérée comme un site à grande portée écologique et culturelle, a expliqué le directeur de l'ADM, relevant qu'il a été opté pour la solution du tunnel qui permet une économie des coûts, outre l'amélioration des caractéristiques géométriques, en réduisant les ponts à 1 pc.

Il a précisé, à cet égard, que les deux tubes de ce tunnel ont été creusés simultanément en trois 3 mois et demi y compris les deux galeries transversales de sécurité, ajoutant que le creusement de cet ouvrage s'est opéré à une vitesse moyenne de 4 à 8 mètres/jour/ par tube.

Et de poursuivre que ce tunnel a été équipé, comme tous les ouvrages routiers modernes, de système de sécurité et d'exploitation garantissant un fonctionnement optimal.

Sur le plan développement durable, M. Fassi Fihri a indiqué que l'ADM a initié une action sociale auprès des communes et régions franchies par cette autoroute, consistant à apporter des aménagements complémentaires aux établissements scolaires limitrophes cet axe autoroutier.

Ces aménagements, a-t-il expliqué, concernent notamment l'extension des bâtiments scolaires, la réfection des blocs sanitaires, l'aménagement intérieur, le branchement au réseau d'eau potable, d'électricité et d'assainissement.

L'objectif est de sensibiliser, pour leur sécurité, les élèves à un nouvel environnement modifié par la création d'une autoroute, a précisé M. Fassi Fihri, notant que ces actions ont été menées en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour l'Environnement dans le cadre d'un programme "Eco-Ecole" qui vise à sensibiliser les jeunes sur le principe de sécurité en liaison avec la circulation sur autoroute.

Source: MAP

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS