Un cluster logistique pour Agadir

Un cluster logistique pour Agadir

  • Une première expérience du genre dans le Royaume
  • Une zone multi-flux à Tarfaya à l’étude           

C’EST officiel, la capitale du Souss dispose désormais d’un cluster transport logistique. Le démarrage de la structure a été lancé à l’occasion de la visite d’une délégation d’institutionnels et d’opérateurs économiques des îles Canaries. La démarche est en effet menée dans le cadre de la coopération entre les deux régions et a commencé par une étude sur le dossier réalisée par les partenaires canariens. Une opération qui a permis d’identifier les chaînes de valeur concernées. C’est justement le secteur de l’alimentaire qui a été retenu comme partie prenante de cette première expérience de cluster logistique dans le royaume, en raison de sa masse critique dans le Souss. Présidée par la CGEM Souss-Massa-Drâa, l’association créée a été baptisée ‘’Logipôle Souss-Massa-Drâa’’. Elle réunit dans son tour de table le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa,  le Centre régional d’investissement, la Chambre de commerce et les professionnels concernés. Outre les entités dirigeantes, le cluster est composé de commissions respectivement relatives aux produits frais et transformés. La formation ainsi que la recherche & développement et l’innovation font aussi l’objet de commissions. L’objectif de la démarche étant bien sûr d’améliorer les flux logistiques dans la région. Il reste aujourd’hui à concevoir un plan d’action avant de participer à des appels d’offres auprès du département de l’Economie et des Finances pour lever des fonds. La mise en œuvre de ce projet passe aussi par la conclusion d’un contrat régional et par la construction d’une véritable communauté logistique soussie, d’où l’intérêt de vulgariser la démarche entreprise à travers la création de ce cluster. Indéniablement, cela devrait faciliter la mutualisation des moyens des secteurs concernés par le projet et permettre d’identifier véritablement les attentes des opérateurs avant la mise en place d’une plateforme logistique dans la région. A ce niveau, les besoins en foncier pour l’aménagement d’une telle structure à Agadir sont de 240 ha dans le cadre de la stratégie nationale logistique. A l’échelle régionale, les besoins en la matière sont importants. Le Souss est traversé par plusieurs flux tels que les acheminements du Sud au Nord des primeurs ou encore des produits agroalimentaires entre autres. Comme ailleurs, un des défis à relever pour mener à bien la stratégie en question est de lutter contre l’informel. C’est justement une des premières préoccupations des dirigeants du cluster. Il est question aussi de travailler sur la mise en place d’une zone multi-flux à Tarfaya. Ceci de manière à faciliter le commerce avec l’Afrique de l’Ouest. En attendant, une étude devrait être réalisée sur le dossier.

Source: L'économiste.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS